• Test: Super Smash Bros Ultimate, simply the best

    Il y a 6 jours - Par Journal du Gamer

    Ils sont tous là, ils sont tous revenus, ils sont dans les villes, sur les réseaux sociaux. Pour son quatrième-et-demi-mais-en-fait-cinquième opus, la supersérie Smash Bros convoque l'intégralité des personnages apparus et disparus au fil des épisodes plus huit nouveaux, pour un grand total de 70 personnages jouables , tous prêts à en découdre et à devenir vos chouchous dans le fameux jeu de baston choral de Nintendo. À ce stade, il cultive un gigantisme dans lequel le béotien peut se prendre les pattes.
    Rappel des titres. Ce nouveau jeu sur Switch, Super Smash Bros. Ultimate, est le...
    Lire la suite ...

     

  • TEST - Super Smash Bros. Ultimate : de la performance à l'excellence

    TEST - Super Smash Bros. Ultimate : de la performance à l'excellence

    Il y a 6 jours - Par Gamer Gen

    Une claque, puis une deuxième, puis une troisième... Nintendo livre un jeu qui fait mal !
    Lire la suite ...

     

  • Gaijin dash - L'année 2018 du jeu vidéo japonais vue par les gaijins

    Gaijin dash - L'année 2018 du jeu vidéo japonais vue par les gaijins

    Il y a 6 jours - Par Gamekult

    L'audace? Antonyme : faire une émission bilan en décembre. Oui mais on a du Super Smash Bros. Ultimate et du Let's Go Pikachu/Evoli. Et puis on a surtout du Puyo, du Kamui et du Greg.
    Lire la suite ...

     

  • Test - Super Smash Bros. Ultimate: l'apothéose

    Test - Super Smash Bros. Ultimate:  l'apothéose

    Il y a 6 jours - Par Gamekult

    La voilà, la dernière ogive de cette année 2018. Ou comment, d'un concept simplissime - éjecter son adversaire après lui avoir infligé des dégâts - Nintendo a fait de Super Smash Bros. un jeu événement, capable d'embellir un lieu de perdition comme Châtelet avec une fresque gigantesque. Pourtant, sur le papier, cette version Ultimate a tout de l'énième portage Wii U qui ne dit pas son nom, comme les innombrables jeux qui se sont succédés durant cette année placée sous le signe du clonage intensif. Pas faux, mais quand même très éloigné de la réalité. On vous explique pourquoi.
    Lire la suite ...